HUM MEDIA

Recevez deux fois par mois le meilleur des adresses (hôtels, restaurants, artisanat...) et inspirations pour voir la vie en vert et ralentir.

image_author_HUM_MÉDIA
Par HUM MÉDIA
32 articles
9 nov. · 4 mn à lire
Partager cet article :

#23 Le banc du temps qui passe

Portraits, recettes, adresses, échappées, inspirations d'humeur responsable. De quoi défriser les moustaches de Mamère !

I. HUMEUR
Le banc du temps qui passe

II. S’ÉCHAPPER SANS CRAMER SON CAPITAL CARBONE
Un lodge en Norvège

III. LA LISTE DE NOS ENVIES DURABLES
Exit l’éphémère, vive la pérennité !

IV. DÉMODÉ
Sortir les griffes

V. À LA UNE
Anne-Sophie Baillet, du “rock & folk” dans les vestiaires
La Grenouillère, théâtre des libertés par Alexandre Gauthier

Le banc du temps qui passe

Comme le remarquait Hubert Reeves, dans Le Banc du temps qui passe, « La vie, c'est la matière qui fleurit... C'est la graine qui germe quand elle trouve un terrain favorable. » Le cycle de la vie, c’est le mouvement perpétuel des saisons, symphonie onirique du temps qui passe. Le printemps paré de promesses, l’été comme une caresse, l’automne et sa mélancolie, l’hiver où tout ralentit… C’est le premier cri d’un nouveau-né, les fous rires d’un enfant, le cœur palpitant d’un adolescent, la force tranquille d’un adulte, la sagesse malicieuse d’un ainé, le doux souvenir d’un disparu… C’est le ballet inconditionnel des éléments, qui traversent les siècles avec grâce, malgré les tempêtes, les bourrasques et la fonte des glaces… Mais le cycle de la vie, c’est avant tout l’espoir. Hier, aujourd’hui et demain, parce que notre boussole, c’est regarder plus loin que l’horizon. Soixante minutes, 24 heures, 365 jours, à l’infini. C’est attiser la flamme, transmettre une lueur, passer le flambeau mais toujours avec ce tout petit supplément d’âme. Alors continuons d’aimer, de désirer, de rêver, de créer, de contempler, de découvrir… Cette semaine, on file tout droit en Norvège dans un chalet, véritable expérience à part entière, et on partage la liste de nos envies durables, pied de nez à l’éphémère !

Le collectif Hum

Lyngen Lodge, en terre Viking

Pour inaugurer ce mois de novembre, où nous fêtons nos retrouvailles avec nos défunts, la grisaille et l’heure d’hiver, on vous propose de faire escale en Norvège, en terre viking, au Lyngen Lodge.

Ah ! La Norvège, ce pays tellurique, où la force de la terre est avec nous. Une terre dont la lumière froide colore en bleu ou gris les paysages, où la tourbe foisonne les toits, où les eaux calmes et déchainées assiègent les montagnes pour les sublimer en fjords. En hiver elle se mue en une terre des glaces figeant l'éternité. Humer le cœur de l’humus, ne plus bouger, respirer, regarder, profiter, puis se balader tout autour de soi, profitant de la nature ici-bas. Après deux ferries depuis Tromso, le point de départ de toute aventure arctique, où une mini-halte au musée polaire s’impose, on rallie le Lyngen Lodge. Situé dans les Alpes de Lyngen, ce refuge pour skieurs a peu à peu évolué au fil du temps, pour devenir un Mountain lodge, s’adaptant parfaitement aux quatre saisons. Aucun cauchemar en cuisine en vue, avec le cuisinier estonien Alex, qui nous régale le palais H24. Du haut de ses 22 ans d’expérience et après avoir émoustillé le palais de la reine Elizabeth, ceux de Metallica ou de Prodigy à coups de dessert à Tallinn, il compose avec instinct et créativité ses assiettes pour locavores affranchis. « J’aime le freestyle, je vois des ingrédients et je les arrange ensemble. »

À voir, à faire à lire : des randonnées dont la fameuse ascension de la montagne de l’île d’Utøya, uniquement accessible par voie de ferry, la balade des gens heureux dans la forêt des elfes depuis le Lyngen Lodge, l’exploration du parc national Reisa le long de la rivière sans retour, à dos de barque, avec une courte extension de pas (marche ?) jusqu’à la cascade géante de Mollisfossen, haute de 269 mètres, avec un lunch de trappeur chic, à coups d’hamburger végétal cuit au feu de bois, etc. Pour les amoureux de la blanche, fermez les yeux, vous tutoyez le ciel au sommet d’une montagne enneigée surplombant un fjord étincelant, vous prenez votre envol et dans un élan, vous glissez sur les douces pentes des 60 sommets proposant de multiples options de ski de randonnée, et ce aux côtés de guides hautement qualifiés. Allez tous ensemble, on dépasse sa fameuse zone de confort pour jouir de la nature au cœur du pays des trolls, l’émerveillement est au bout du chemin, sans oublier les aurores boréales venant caresser les étoiles de la constellation du vivant, au pays de l’Arctique.

Lyngen Lodge
8 chambres
www.lyngenlodge.com

Mots et photos : Ingrid Bauer

Que l’on soit fan de design, fée du logis ou passionné de littérature, exit l’éphémère et vive la pérennité ! On aime ce qui se recycle, on veut user et réutiliser, un focus sur l’essentiel tout en évoluant constamment, bref une véritable révolution responsable, pourvu que ça dure !

La lampe Ohmie de Krill Design
Krill Design, c’est un concept canon : une collection de produits design façonnée de façon durable et innovante. Leur truc en plus ? Transformer des matières premières telles que les écorces d’orange et de citron ou encore le marc de café pour les changer en matériaux 100 % organiques ! Oui, mais après ? Eh bien ils réalisent des objets du quotidien avec des imprimantes 3D ! Résultat ? Un vent méditerranéen souffle dans notre salon grâce à Ohmie, une lampe sublime réalisée en pelures d’agrumes siciliens et fabriquée en Italie. Eh oui, la terre est bleue comme une orange !
Krill Design

H2o, la chiffonette qui veut sauver la planète
H2o, c’est l’idée révolutionnaire de Guillaume Leymonerie : créer sa propre marque de microfibre intelligente, permettant de nettoyer à l’eau uniquement. La marque fête ses 25 ans cette année et le succès est au rendez-vous. Son credo : consommer moins pour consommer mieux. Et une chose est sûre, ça bouleverse notre quotidien puisque 90 % des tâches ménagères peuvent ainsi être réalisées… Sans produit chimique et cela sur toutes les surfaces. C’est enfin l’heure du ménage zéro déchet !
H2o

Renouer avec le vivant, le podcast qui va selon le vent
Présentée par Augustin Trapenard, « La Grande Librairie » est le rendez-vous incontournable de l’actualité littéraire sous toutes ses formes. Son podcast est tout aussi enrichissant et c’est avec joie que nous avons découvert cet épisode dédié à l’homme et son lien avec l’environnement. On y découvre cinq livres, tous guidés par cette quête du vivant. Romans d’amitié ou d’apprentissage, quêtes de chaleur humaine, enquêtes sur les ravages qu’on inflige aux animaux, interrogations face à tout ce qui nous échappe jusqu’au pouvoir des fleurs… Parce que les mots nous délivrent des maux.
La grande Librairie

...